background

Image 2 title

type your text for second image here

Image 2 title

Image 3 title

type your text for third image here

Image 3 title

Image 4 title

type your text for 4th image here

Image 4 title

Image 5 title

type your text for 5th image here

Image 5 title

Image 6 title

type your text for 6th image here

Image 6 title

Image 7 title

type your text for 7th image here

Image 7 title

Image 8 title

type your text for 8th image here

Image 8 title

Image 9 title

type your text for 9th image here

Image 9 title

Image 10 title

type your text for 10th image here

Image 10 title

Image 11 title

type your text for 11th image here

Image 11 title

Image title

type your text for image here

Image title

Image title

type your text for image here

Image title

Image title

type your text for image here

Image title

Image title

type your text for image here

Image title

Image title

type your text for image here

Image title

Image title

type your text for image here

Image title

Image title

type your text for image here

Image title

Londres / Ile de Man 2015

par David Kromka

 

 

 

C'était comme d'habitude avant un départ d'un voyage EMPOA: déjà des jours avant le décollage t'observes la météo et espères que tous les participants peuvent partir en sécurité. Ce nous concernait spécialement cette année, avec notre destination, les Iles Brittanniques. Car la météo anglaise n'est pas trop connue par le soleil, mais pour un temps humide et changeant. Mais tout s’arrangeait différemment.

Déjà le jeudi après-midi, un nombre de Mooneys a été garé au petit aérodrome de London-Denham EGLD-sous un agréable soleil les Mooniacs avaient investi le jardin du restaurant de l'Aérodrome, et chaque nouvel arrivée d'un Mooney était commenté par un « Cheerioh... ».Seul l'approvisionnement en boissons était sous-optimal..il fallait envoyer Britta et Birgit au plus proche supemarché pour rétablir un approvisionnement correct.

Après l'arrive de tous les avions en fin d'après-midi, le transfert en taxi vers le tout proche Ramada Hotel à South Ruislip, mais on n'avait pas beaucoup de temps de repos, car nous étions attendu pour le diner indien au restaurant « Regal Spice ». Cet établissement était à la hauteur des attentes : petit, mais très délicieux. Après des entrées fabuleuses, des grands plats de spécialités indiennes étaient servis, et les Mooniacs trouvaient de quoi à combler leur faim. Des vins de qualité et des bières « Cobra » indiennes ont accompagné ce repas authentique. Après le dessert une partie des Mooniacs rentrait à l'hôtel , mais l'autre partie moins fatiguée se permettait encore bière et whisky dans le poche « Middlessex Arms Pub ».

Le vendredi matin nous accueillait avec un soleil radieux et les Mooniacs prenaient le train régional et rejoignaient, en moins de 20 minutes, le Marylebone Station au cœur de Londres, ou nous avons rencontrés nos guides pour la découverte du « London Underground », le plus ancien système de métro au monde. Pendant plus de deux heures nous avons, partagés en deux groupes, exploré l'histoire et le réseau de cette infrastructure souterraine mmense. Les deux guides ont présenté leur sujet de deux manières complètement différentes, ainsi les participants avaient pleins de trucs à se raconter après le rassemblement de tous au « House of Parliament »

L'après-midi et la soirée étaient libres : les uns faisaient chauffer la carte de crédit lors du shopping dans les rues commerçantes de cette métropole, d'autres dégustaient un pique-nique, encore d'autres assistaient à des spectacles musicaux ou visitaient des restaurants de spécialités.

Notre journée de vol vers l'Isle of Man se présentait avec une météo splendide, seul la séparation IFR octroyée par le contrôle aérien forçait à attendre les équipages partants en IFR. Le dernier à partir de Denham était N252CG, l'avion présidentiel, vers midi. Il atterrissait à Ronaldsway après 1h40 de vol contre un fort vent de face. Sur place, déjà 17 Mooneys alignés côté est de l'aérodrome EGNS.

Cet aéroport est très bien desservi, ainsi le transfert vers la capitale de l'ile, Douglas, était sans problèmes en bus. Pour des raisons de capacité, les équipages étaient répartis dans trois « bed-and-breakfast » (chambres d'hôtes avec petit-dej') dans la même rue. Presque tous se sont rassemblés en soirée dans un pittoresque restaurant, pour « faire la fête » et danser accompagné par un groupe de musique.

Mais le dimanche matin il fallait tout de même se lever tôt, car un car privé nous conduisait vers le nord de l'ile pour la visite du Laxey Wheel, le plus grand roue à aubes du monde. Celui-ci est un témoignage imposant de l'activité minière sur l'isle of Man, car il servait pour le pompage de l'eau des puits des mines. Les Mooniacs escaladaient la plus haute plate-forme d'observation et exploraient le parc d'exposition de l'ancienne mine à métaux divers. Entre temps, le soleil faisait son réapparition, ainsi notre trajet retour avec la Manx Electric Railway nous offrait un spectacle époustouflant en longeant la côte. Ce train est une sorte de tram extra-urbain historique laquelle relie le nord et la capitale Douglas.

Après une courte pause déjeuner, les équipages se rassemblaient à la gare du Douglas Steam Railway: ce chemin de fer à voie étroite et traction vapeur est, avec ses locomotives plus que centenaires, une destination de choix pour de nombreuses amateurs de chemin de fer. Dans les confortables voitures à compartiments nous rejoignons Port Erin : nous y flânions dans le port, dégustions une glace ou prenions notre premier apéritif. La journée se clôturait par un diner dans le Railway Station Hotel à Port St. Mary. En dégustand des spécialités régionales, les Mooniacs revisitaient les aventures des jours passés, consolidaient les anciennes et nouvelles amitiés, et prévoyaient déjà des nouvelles activités. Une va être la Fête de Noël EMPOA à Vesoul, France, à laquelle le Bureau de l'EMPOA travaille déjà avec acharnement. Le trajet retour se faisait in car privé.

Quand, lundi vers midi, le dernier Mooney décollait de Ronaldsway, tous es équipages étaient en route vers leurs bases respectives ou d'autres destinations. D'après les rapports convergents, les vols retour battaient des records de vitesse due au vent d'arrière fort et il n'y avait aucun problème quelconque.