background

Image 2 title

type your text for second image here

Image 2 title

Image 3 title

type your text for third image here

Image 3 title

Image 4 title

type your text for 4th image here

Image 4 title

Image 5 title

type your text for 5th image here

Image 5 title

Image 6 title

type your text for 6th image here

Image 6 title

Image 7 title

type your text for 7th image here

Image 7 title

Image 8 title

type your text for 8th image here

Image 8 title

Image 9 title

type your text for 9th image here

Image 9 title

Image 10 title

type your text for 10th image here

Image 10 title

Image 11 title

type your text for 11th image here

Image 11 title

Image title

type your text for image here

Image title

Image title

type your text for image here

Image title

Image title

type your text for image here

Image title

Image title

type your text for image here

Image title

Image title

type your text for image here

Image title

Image title

type your text for image here

Image title

Image title

type your text for image here

Image title

par David Kromka (traduction Andi Hoegl)

Le seul problème était « manger »:c'était si bon que les Mooniacs ne pouvaient plus arrêter. Le titre du voyage EMPOA vers la France pouvait être « Cap Sud-Sudouest ». Quattre ou cinq journées de beau temps entre amis, agrémentés par des visites intéressantes, et en plus la cuisine reconnue de haute qualité : la vie comme Dieu en France....

 

Et pourtant, le début ne prêtait, encore une fois, pas à l'optimisme du côté de la météo. Après, en Europe centrale, un début de semaine estival avec des températures écrasantes de 38°, se formaient des orages violants sur la route prévue. Britta Hasskerl, Werner Wolfarth et David Kromka ont rallié sans trop de problèmes Lézignan-Corbières le mercredi soir et ont tout préparé pour l'arrivée des Moonics, dans la matinée du jeudi. Le premier arrivé est Berngard Saneke avec sa compagne Vanessa, et les autres sont arrivés un par un, même si quelques uns ont du renoncer à leur départ en raison des orages.

 

Dans le Midi, il faisait beau avec un ciel bleu et des températures agréables. Autour de queques verres de vin et des petits en-cas, les équipages présents faisaient connaissance et s'échangaient, et étaient heureux en prévision des journées suivants. Puisque le soir, beaucoup moins d'équipages que prévu étaient arrivés, nous avons pu inviter nos amis français à la croisière repas sur le Canal du Midi. Le pâté de ragondin faisait peur à certains, mais ceux qui l'ont goûté étaient ravis.

 

Après cette croisière sur le canal classé par l'UNESCO « patrimoine de l'humanité », nous sommes retournés vers LFMZ, ou entretemps ont atterris deux autres Mooneys. Ceci donnait l'occasion d'ouvrir les portes du hangar et quelques autres bouteilles.

 

Le vendredi matin après le petit dèj', les Mooniacs se rassemblaient de nouveau dans l'hangar de Carol Brun, et entretemps le D-EXXM de Birgit et Rainer Hutz s'est annoncé pour l'atterrissage. Après un « bonjour » joyeux, nous voilà partis vers Minerve, une petite citadelle dans le Minervois. Au bord de la petite rivière Cesse ne se trouvent pas que des occasions pour réaliser des beaux clichés mais aussi une randonnée intéressante sur le chemin secret « Vire » le long des falaises. Un déjeuner agréable sous des arbres nous conditionnait pour la prochaine étape : une dégustation de vins et visite guidée à travers le Domaine « Le Cazal » près de La Caunette.

 

L'élaboration de ces vins rouges ce fait avec des grappes appartenant à trois cépages différents, récoltés sur des vignes pour partie très anciennes, toujours assemblés au même ratio. Seul la sélection de la qualité des grappes influe sur la qualité du vin. En cette raison, le vigneron Claude Derroja commence à goûter les raisins des différents parcelles trois semaines avant le début des vendanges. Nous avons dégusté toutes les qualités en détail et quelques Mooniacs ont profité de l'occasion pour acquérir quelques bouteilles pour leur « cave domestique ».

 

Nous minibus nous ont ensuite transporté vers Gruissan, ou Carol et Patrick avaient déjà préparé leur bateau de pêche pour une petite « croisière apéro ». Avec gâteau aux olives accompagné d'un bon rosé frais, tout allait au mieux pour les Mooniacs sur l'autre élément. Tout ce petit monde était ravi par le diner chez Maxim', ou a été servi un menu à quatre plats à base de spécialités locales. Quelques uns n'ont ensuite pas refusés de déguster un dernier digestif au hangar.

 

La matinée du samedi, jour de notre départ vers Lacave LF4623, étaient encore au programme des nuages assez basses, mais la prévision tablait sur un net éclaircissement. David Kromka dispensait un briefing détaillé pour les équipages, car on n'atterrit pas tous les jours sur une étroite piste de 700m sur une colline, laquell on n'approche que d'un côté en raison du dénivellé. Cet atterrissage à Lacave, sur l'aérodrome privé de l famille Lastrade, était alors le moment fort de ce voyage : tous les Mooniacs l'ont bien réussi.

 

De suite après l'atterrissage, ont été emmenés les minibus et quelques accompgnants sont partis vers leurs hôtels. Les Mooniacs devraient rester la, car il était prévu l'Assemblée Générale de l'EMPOA. Birgit et Rainer ont payé la « location » de la salle en Champagne, et ont proposé un rapport de l'activité de l'association (voir rapport de l'AG). Le soir, nous avons fêté dignement autour d'un diner au hôtel de Lacave, et quelques Mooniacs se sont encore rencontrés dans le village voisin de St. Sozy, lors de la Fête de la Musique.

 

Le dimanche matin se montrait pluvieux, mais bientôt le ciel gris se perçait pour des belles éclaircies. Nous alors partis vers Rocamadour, et la route vers cette cité de pèlerinage sous les falaises n'était pas loin. En petites groupes, les Mooniacs exploraient les ruelles médiévales. Le déjeuner était pris chez Cremoux, un espèce de paillote près de Lacave, mais nous devrons partir vers le Gouffre de Padirac.

 

Cette fois ci, les aviateurs ne tendaient pas vers le ciel, mais vers les profondeurs. Après une descente à pied ou par ascenseur, nous avons parcouru une rivière souterraine vers un monde magique de stalactites et stalagmites, et d'énormes salles sous terre.

 

Beaucoup trop tôt notre nouveau Vice Président, Philippe Coffinet, était forcé de nous quitter , mais pas sans nous rendre l'honneur par un passage bas. Après un bref repos, les autres Mooniacs se rassemblaient dans la Ferme Auberge de la famille Calvel, ou été servi un repas traditionnel bourré de calories sur une longue table. Tout le monde était ravi par cette cuisine savoureuse du Sud Ouest, mais laquelle on ne peut pas manger tous les jours.

 

Le lundi, dans la matinée, le Mooniacs se dispersaient à bord de leurs avions, soit vers leurs bases ou pour des voyages plus lointains. Tous ont ralliés leurs destinations en sécurité et vont certainement se rappeler de cet « Tour de France » pendant un moment.

 

Alors, à la prochaine !

 

France 2013

This is a bridge
This slideshow uses the JQuery script from Pixedelic
This is a Video slide